Interview avec l’Ambassadeur du Sénégal, S.E. Fatoumata Correa

Interview avec l’Ambassadeur du Sénégal, S.E. Fatoumata Correa

S.E. Mme. Ambassadeur Fatoumata / Image: Leouve.

Je tiens à remercier à S.E. Mme. Ambassadeur du Sénégal au Brésil, Fatoumata Binetou R. Correa, et a tous les membres de l’Ambassade pour leur attention. Je remercie aussi à toute l’équipe “Dois Níveis” pour avoir rendu possible cette interview. En particulier le Directeur Exécutif, Gustavo Milhomem, pour son aide dans la structuration des questions et la révision de l’introduction en portugais et à la Directrice du Contenu, Djamilly Rodrigues, pour la révision de l’introduction et des questions en français.

Le Sénégal est situé dans l’Afrique Subsaharienne, plus exactement dans la région ouest du continent. Il fait frontière avec la Mauritanie au nord, la Guinée et Guinée-Bissau au sud, avec le Mali à l’est, la Gambie au sud-ouest, et il est bordé, à l’ouest, pour l’Océan Atlantique. De plus, le Sénégal a une population estimée à 16 millions¹. Le pays fait aussi parti de la Comunidad Économique de les États de l’Afrique Occidentale (CEDEAO), dont l’objectif est développer l’autosuffisance économique des pays-membres². En outre, le gouvernement brésilien a des relations diplomatiques avec le pays depuis le siècle XIX. Peu après l’indépendance du Sénégal, qui a été conquise en 1960, le Brésil a ouvert son Ambassade à Dakar (capitale du Sénégal), récompensé par l’ouverture de l’Ambassade du Sénégal à Brasília en 1963³. Ainsi, en tenant compte de tous ces facteurs, il s’est avéré nécessaire un approfondissement des connaissances sur le Sénégal, ainsi que sur ses relations avec le Brésil.

Localisation du Sénégal / Image: Organisation Ouest Africaine de la Santé

Donc, le Dois Níveis a l’honor de la présente l’interview fait avec Son Excellence Mme. Fatoumata Binetou R. Correa, Ambassadeur du Sénégal au Brésil. Mme. Ambassadeur Fatoumata a une carrière brillante. Diplômé Diplomatie à l’École Nationale d’Administration (ENA) située à Dakar et Master en Sociologie à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Mme. Ambassadeur Fatoumata a été aussi Premier Conseillère de l’Ambassade du Sénégal à Washington D.C (États-Unis) entre 2004 et 2011, Directrice de l’Afrique-l’Asie de le Département des Affaires Étrangères du Sénégal entre 2014 et 2016. Actuellement, S.E. Mme. Ambassadeur Fatoumata est, depuis 2016, la Chef de l’Ambassade du Sénégal à Brasília.

Les thèmes abordés au cours de cette interview sont les suivants : Performance du Sénégal dans les opérations de maintien de la paix de l’Organisation des Nations Unies (ONU), en particulier dans la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA); Les relations internationales de l’après-pandémie (Covid-19) et l’insertion du Sénégal dans ce nouveau contexte; La croissance économique sénégalaise au cours des dernières années et la situation actuelle; En plus des thèmes liés à la coopération, aux relations économiques et à la relation bilatérale entre le Sénégal et le Brésil. Alors, suis l’entretien d’embauche.

Sur le Sénégal et les relations internationales

Dois Níveis: En ce qui concerne la mission de paix de l’ONU au Mali (MINUSMA), il est notoire que le Sénégal occupe une place important dans l’opération, puisqu’il est l’un des pays qui contribuent le plus activement à la mise en oeuvre de la paix dans ce pays. Comment évaluez-vous les résultats de la mission de paix à ce jour? Quel serait le rôle du Sénégal dans le maintien de la paix dans la région?

Ambassadeur Fatoumata: Le Sénégal fait partie des principaux pays fournisseurs de personnels au sein des Nations Unies et occupe le 8 e rang mondial. Le Sénégal participe à plusieurs opérations de maintien de la paix dans le monde avec plus de 3.100 hommes sur plusieurs théâtres d’opération.

D’ailleurs en mai 2014, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a créé la Médaille du Capitaine Mbaye DIAGNE, un des héros les plus remarquables qui a sauvé des centaines de vies en 1994, alors qu’il était Casque bleu au Rwanda avant de succomber à ses blessures.

S’agissant de la MINUSMA, l’une des missions les plus importantes des Nations Unies créée en 2013, le Sénégal y participe activement et continuera de le faire sachant que le Mali est un pays frère membre de la CEDEAO mais également un voisin immédiat avec lequel il partage une longue frontière.

En réalité, la mission des Casques bleus de la MINUSMA est une mission de règlement pacifique des conflits et de protection des civils et il conviendrait de reconnaître que les résultats obtenus sur le terrain sont mitigés du fait de la nature asymétrique de cette longue lutte liée au terrorisme.

Bien entendu, le Sénégal se sent concerné par toutes les questions relatives à la sécurité principalement dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest où la liberté de circulation des personnes est de rigueur. Mon pays continuera à participer pleinement à toutes les actions de maintien de la paix s’il est sollicité.

Dois Níveis: Vu le contexte de la Covid-19, comment, selon vous, se produira le réarrangement des relations internationales dans l’après-pandémie? Et quel sera le rôle du Sénégal dans cette nouvelle conjoncture?

Ambassadeur Fatoumata:La crise de la COVID-19 a permis de mettre à nu beaucoup de manquements des pays africains en général, principalement sur les plans économique et sanitaire. A mon avis, c’est dans ces deux secteurs que notre dépendance vis-à-vis du reste du monde devrait être profondément corrigée. Par exemple, le Sénégal a décidé de rouvrir la seule entreprise pharmaceutique récemment fermée au lieu de dépendre entièrement de l’extérieur au moment où nous avons des ressources humaines de qualité capables de faire le travail nécessaire, de mieux équiper ses hôpitaux, de recruter en masse des personnels de santé à travers un plan d’investissement pour un système de santé et d’action sociale résilient et pérenne.

Sur le plan économique, le Gouvernement travaille sur un Programme de relance de l’Économie nationale avec un soutien de 150 millions de dollars de la Banque mondiale en vue de renforcer la résilience et la productivité agricole et consolider ainsi la recherche d’une autosuffisance alimentaire.

Afin de pouvoir faire face à toutes les urgences sanitaires et économiques, le Sénégal, par la voix du Président de la République Macky SALL a sollicité l’annulation de la dette des pays africains et a été soutenu dans cette démarche par la majorité des pays du Continent. Pour le moment, seuls les pays les plus pauvres ont obtenu un moratoire _pas une annulation_ de la part de l’Union Européenne et du FMI. Le Sénégal étant dans la catégorie des Pays à revenu intermédiaire inférieur n’est pas concerné.

Dois Níveis: Le PIB sénégalais a augmenté à un rythme élevé ces dernières années. En 2018 et 2019, il a augmenté de 6,4% et 5,3% respectivement. Au cours de la même période, l’Afrique Subsaharienne a augmenté en dessous de la moyenne du pays, avec des taux d’environ 3%. Déjà les projections dans le contexte de la pandémie du Covid-19 lancent le PIB du Sénégal à 1,3% et 4% en 2020 et 2021 respectivement. Au cours de la même période, l’Afrique Subsaharienne aura des résultats de -3% et 3,4%. Autrement dit, le Sénégal a eu des résultats économiques meilleures que sa région dans la période pré-pandémie, et doit également avoir dans la post-pandémie. Qu’est-ce qui explique ces résultats économiques si positifs?

Ambassadeur Fatoumata: Il est vrai que le Sénégal a connu des taux de croissance supérieurs à 6% depuis 2015 et ces résultats économiques aussi positifs s’expliquent par l’importance des investissements effectués dans les infrastructures publiques dans le cadre du Plan Sénégal Émergent (PSE), une stratégie décennale sur la période 2014-2023 à travers trois axes qui sont la transformation structurelle de l’économie et de la croissance, le capital humain, la protection sociale et le développement durable et enfin la gouvernance, la paix et sécurité.

Par ailleurs, durant cette même période, on pouvait noter la vitalité des exportations qui ont sensiblement augmenté et le dynamisme des secteurs-clés de l’économie à savoir l’exploitation minière (phosphates, or, zircon, fer, cuivre, titane, nickel…), la construction, le tourisme, la pêche et l’agriculture.

Cependant, il faut reconnaître qu’avec la pandémie de la COVID-19, les données ont dramatiquement changé. Plusieurs secteurs comme les transports, le tourisme, l’hôtellerie, le commerce de produits agricoles sont soit à l’arrêt soit au ralenti et le Président SALL a annoncé que le taux de croissance passerait de 6,8% à 1,1% ou moins.

Sur les relations bilatérales Sénégal-Brésil

Dois Níveis: Le Brésil et le Sénégal développent ensemble quelques programmes de coopération dans le domaine de l’agriculture, à l’exemple du programme de “Production Agroécologique Intégrée et Durable au Sénégal” (PAIS). Dans l’ensemble, comment évaluez-vous la coopération entre les pays dans ce domaine? Cette coopération a-t-elle contribué au développement de l’agriculture sénégalaise?

Ambassadeur Fatoumata:En effet l’agriculture est le principal domaine de coopération entre le Brésil et le Sénégal. Le PAIS, “Produção Agroecológica Integrada e Sustentável no Sénégal” a été signé à Brasília le 25 novembre 2011, en vue de l’implantation dans notre pays de plusieurs unités de fermes d’une superficie d’un demi-hectare chacune, entièrement financées par l’Agence brésilienne de Coopération (ABC). Ce concept développé au Brésil avec l’expertise du compatriote sénégalais Aly NDIAYE, Ingénieur agronome diplômé de l’Université fédérale rurale de Rio de Janeiro a été implanté dans onze endroits au Sénégal Situés dans plusieurs régions. C’est un programme très important qui a l’avantage d’être pratiqué durant toute l’année en intégrant notamment l’aviculture, la pisciculture, entre autres activités.

Le PAIS a beaucoup contribué à l’augmentation substantielle des revenus des ménages.

Parallèlement, la coopération entre le Sénégal et le Brésil s’est renforcée ces dernières années dans le domaine de la Défense avec l’envoi régulier d’élèves officiers en perfectionnement au Brésil et de personnel militaire ayant rang d’officier ou pas pour participer à l’encadrement de nos éléments au Sénégal dans des secteurs précis. En outre, dans le domaine de l’agriculture, le Sénégal participe au Programme Mais Alimentos International, un programme de fourniture de matériels agricoles qui lui aura permis de s’équiper à partir du Brésil, à des taux concessionnels très appréciables.

Dois Níveis: Quel doit être, selon vous, le rôle du Brésil dans la coopération Sud-Sud avec l’Afrique et donc avec le Sénégal? Et qu’attend le Sénégal du Brésil dans cette relation?

Ambassadeur Fatoumata:Le Brésil a bien sa place comme partenaire privilégié en Afrique, il suffit qu’il le veuille ! Même s’il est vrai qu’il ne lui sera pas facile de concurrencer ses partenaires des BRICS tels que la Chine ou l’Inde. L’Afrique est reconnue comme le continent de l’avenir : la jeunesse de sa population, la richesse de son sol et de son sous-sol, la qualité de son capital humain sont autant d’opportunités à saisir.

Le Sénégal espère que le Brésil apprécie toutes les potentialités qu’offre l’Afrique, pas seulement l’Afrique lusophone et renforce sa présence grâce à son expertise avérée dans plusieurs domaines. Une grande partie de l’Afrique est en chantier, c’est une occasion à saisir pour y investir.

Dois Níveis: Que pensez-vous des relations commerciales avec le Brésil ces dernières années? Comment le Brésil peut-il contribuer à une diversification encore plus grand du tarif d’exportation du Sénégal?

Ambassadeur Fatoumata:Les relations commerciales avec le Brésil sont bonnes mais la balance commerciale entre les deux pays est excédentaire au profit du Brésil. Le Sénégal doit encore faire des efforts pour diversifier et renforcer les produits qu’il exporte en fonction des besoins locaux. En ce sens, la piste du phosphate et du zircon devrait être renforcée.

Dois Níveis: Comment les relations bilatérales entre  Brésil et Sénégal pourraient-elles être plus étroites? Que voyez-vous pour l’avenir des relations Brésil-Sénégal?

Ambassadeur Fatoumata:Le Sénégal et le Brésil ont commencé à entretenir des relations bien avant l’indépendance de mon pays, par le biais du Consulat honoraire brésilien alors installé à Dakar. Dès l’accession du Sénégal à l’indépendance en 1960, le Brésil y a ouvert sa première ambassade en Afrique sub-saharienne et le Sénégal en a fait de même, en 1963. Donc les relations qui lient les deux pays sont très anciennes. Toutefois elles pourraient être renforcée grâce à une plus grande présence du Brésil au Sénégal à travers des programmes économiques d’envergure dans des secteurs comme les BTP, la transformation alimentaire, l’industrie de montage d’équipements agricoles etc.

Il convient de se rappeler que le Sénégal est situé à l’extrémité occidentale du continent africain et à moins de 5 heures de vol du Brésil (Dakar-Recife). La stabilité de l’environnement des affaires au Sénégal n’est plus à prouver. En plus de la mise en place d’un guichet unique ayant pour objectif de faciliter la procédure de création d’entreprises, des Zones économiques spéciales (ZES), espaces d’accueil d’activités économiques ont été spécialement créées dans le but d’offrir un ensemble d’infrastructures et de services permettant aux entreprises d’exercer dans les meilleures conditions tout en bénéficiant de plusieurs formes d’exonérations. Nous voulons que le Sénégal soit la porte d’entrée du Brésil pour toute l’Afrique de l’Ouest regroupée au sein de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) , une communauté constituée d’une quinzaine de pays abritant plus de 300 millions de citoyens et dont huit partagent la même monnaie.

Référence

Fatoumata Binetou R. CORREA, Ambassadeur du Sénégal au Brésil. Juillet 2020.

________________

¹ Voir: BANQUE MONDIALE. Population, total – Senegal. Disponible en: <https://data.worldbank.org/indicator/SP.POP.TOTL?locations=SN>. Accès à: 07 août 2020.

² Voir: CEDEAO. Informações básicas. Disponible en: <https://www.ecowas.int/sobre-cedeao/informacao-basica/?lang=pt-pt>. Accès à: 07 août 2020.

³ Voir: BRÉSIL. Ministério das Relações Exteriores. República do Senegal. Disponível em: <http://www.itamaraty.gov.br/pt-BR/ficha-pais/5538-republica-do-senegal>. Accès à: 07 août 2020.

Autor

Thiago Barros

Graduando em Relações Internacionais pela Universidade Federal de Goiás. Diretor Executivo do Dois Níveis.

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *